Enfant des années 90, j’ai grandi sans Harry Potter

Blog post image

Le rêve des enfants de mon âge ? Recevoir une lettre par la cheminée, traverser un mur dans la gare de King’s Cross, manger des choco-grenouilles ou encore faire son shopping sur le chemin de traverse. Pour moi, c’était différent !

via GIPHY

Non pas que je ne connaissais pas Harry Potter (quand même hein !). Mais mon expérience avec cette saga fut quelque peu chaotique. Voici mon histoire (tum-tum).

Mon trauma du film #2

Le premier film est sorti en 2001, à l’époque j’avais 6 ans. Je l’ai vu et ai adoré le récit. Comme tous les enfants, j’ai ensuite voulu lire le livre en attendant la sortie du second film. Jusque-là, rien de bien folichon me diras-tu – cet article n’est pas un clickbait promis !

J’ai attendu la sortie du deux en DVD, genre coffret collector avec scènes coupées et dragées surprises, tu vois le truc ? Sauf que là, c’est la catastrophe ! Le seul souvenir que j’ai de ce film, c’est cette putain de phrase de fourchelangue et cette monstrueuse larve verte géante (aka – le basilik).

via GIPHY

Vous voyez arriver la merde ? Je me revois en train de me cacher derrière ma mère (ou ma sœur ? Je sais plus trop). Le reste, c’est un trou noir ! Oui, oui, tu es en train de lire l’histoire d’une meuf traumatisée par la chambre des secrets. La plus grosse honte de ma vie après avoir vu Tokio Hotel en concert (quoi que ?).

Ensuite, j’ai plus ou moins avoidé le truc pendant presque 10 ans (ouais quand même je sais!). Je te rassure, j’ai quand même fini par voir l’entièreté de la saga en une fois ! Du coup, aujourd’hui, je suis au même niveau d’obsession que le monde entier.

Mon expérience quelque peu différente

Le plus drôle ? Je suis Serpentard (fière de l’être) et fascinée par les serpents (HEHE). Quand je regarde la Chambre des Secrets maintenant, je suis comme toi, ou plutôt comme Ron. Les serpents c’est bon, mais les araignées géantes faut pas déconner.

via GIPHY

Par contre, mon regard sur l’histoire est totalement différent de ceux qui ont grandi avec ! Par exemple, j’ai une réelle aversion pour Harry Potter. STP CE MEC NE SERT À RIEN.

Littéralement, il ne vaut pas mieux que Frodon (LOTR fan rpz). Plus sérieusement, dans les trois premiers films, il est mignon tout plein, courageux, blabla. Par contre après ? Merci, mais non merci ! Monsieur se prend pour l’élu et pense que tout le monde veut crever pour lui. Mec, tu n’as rien compris.

“You maybe the chosen one mate, but this is a whole lot bigger than that. It’s always bigger than that”

Ron Weasley

Un autre exemple ? Ok, parlons de la fin … WTF ? Genre le gars c’est un horcrux et il survit quand même ? Excuse me, YOU SHOULD BE DEAD ! Ben non, à la place, il vit pépère et il a un gosse qu’il appelle Albus Sévérus … ALBUS SEVERUS, il veut que son gamin soit martyrisé ou quoi ?

Parlons sexo

Comment vous dire que l’éveil sexuel à 13 ans, n’est pas le même qu’à 20. À la rédac, on me dit que toutes les filles étaient amoureuses de Harry Potter… Euh pardon? C’est le SEUL personnage qui s’enlaidit avec les années, genre il a fait la puberté à l’envers 😳

Non mais c’est vrai, il est tout mignon au début puis après quelques problèmes capillaires (we see you, Goblet of Fire) il est de plus en plus ravagé. Intéressons-nous plutôt à un homme de style : Draco Malfoy. Bon ok, au début il est un peu moche, j’avoue. Mais parlons de son évolution. Les costumes SVP… Regardez-moi ça. J’en suis toute émoustillée !

I’m okay, okay ?

Félicitations à toi lecteur qui m’a accompagné jusqu’au bout de cet article envers frustration et contre stupeur. Comme tu le vois, je vais bien, nul besoin d’appeler les services sociaux.

Je terminerais comme il se doit, en rendant hommage au garçon qui a survécu. Ode à toi, enfant de Poudlard, je suis en retard mais je t’aime quand même !