L’histoire du vêtement féminin, l’Histoire des femmes ?

Blog post image

Chaque époque a son costume, et chaque costume a son histoire. De tout temps, les femmes ont adopté différentes modes, et les dictats ne datent pas d’hier ! Au-delà des tendances, ce sont des styles de vie, des combats gagnés ou en cours que reflètent ces pièces symboliques. Passons en revue ensemble ces vêtements qui ont marqué l’histoire ou que tu ne dois (heureusement !) plus porter…

Le corset

Remis au goût du jour par une certaine famille Kardashian, le corset fut longtemps un sous-vêtement basique de la garde-robe féminine. Du 16e au 19e siècle, tu n’aurais jamais imaginé sortir sans. Sa mission était double : offrir une poitrine généreuse et affiner la silhouette. Parfois même, il couvrait les hanches pour les rendre plus amples. Resserré jusqu’à ne plus pouvoir respirer, il était courant que les femmes s’évanouissent par manque d’oxygène.

Fort heureusement, les femmes l’ont abandonné presque totalement. Certaines instagrammeuses ou célébrités n’hésitent cependant pas à en vanter les « bienfaits ». Le problème ? Il s’agit d’une pièce qui entrave fortement ta liberté de mouvement, et de fait, ta liberté de vivre, sans parler de tous les effets secondaires pour ton dos, tes muscles ou tes organes. NEXT !

Bandages

A l’antiquité par contre, pas question de se balader la poitrine affichée. La tendance est aux formes androgynes, aux corps athlétiques. Les seins sont gommés, raplatis, écrasés sous des bandages de lin, aucune forme ne doit transparaitre. Pour faire du sport, les femmes ne portent d’ailleurs qu’un bandage et une sorte de culotte, l’ancêtre du bikini était né !

Le bikini

Impossible de parler de l’histoire du vêtement féminin sans passer par celui-ci, qui ne manqua pas de provoquer des crises cardiaques à sa naissance, en 1947. Le scandaleux, le provocateur, le vulgaire… Il fut traité de tous les noms, avant de trouver sa place pour de bon dans nos armoires après les années 60. La raison de son invention ? Permettre aux femmes de pouvoir bronzer le plus facilement possible. Tu n’as quand même pas cru qu’on allait l’inventer pour permettre aux femmes de se sentir bien tout de même ? Pourtant, lors de la révolution des années 60, il sera fièrement porté, comme sa cousine la mini-jupe, dans un but provocateur et engagé. Libérez-moi ces corps, que nos cerveaux respirent ! 

Beauté

Nos visages ne sont pas en reste. Savais-tu qu’à une époque, les femmes dessinaient leurs veines au fard bleuté pour simuler une peau pâle et transparente ? Déjections de pigeons pour éclaircir, plomb… Les recettes « miracles » ne manquaient pas, tout comme les maladies qu’elles provoquaient ! Plus aujourd’hui ? Entre le charbon pour blanchir les dents et la technique Kylie Jenner pour des lèvres doublées de volume, pas sûre.

Et aujourd’hui, si on ne portait que notre liberté ?

Tu l’auras donc compris, les vêtements furent de tout temps un outil de modification des corps, de révolution ou soumission. Les vêtements qui empêchent de respirer empêchait les femmes de travailler et se concentrer sur le plus important.  De plus, aucune logique ou équation mathématique de la beauté ne peut être soulignée dans l’Histoire… Tantôt maigre, tantôt ronde, entre courbes et lignes, pâleur ou bronzage, la diversité de ces dictats ne fait que prouver leur non-sens

La beauté n’existe pas, mais le monde est rempli de beautés au pluriel. Alors, si en 2019 on se permettait de ne rien porter d’autre que ce qui nous fait nous sentir bien ?