Réorientation professionnelle : lance-toi et trouve la formation qu’il te faut ! (Académie Annick Cayot, IFAPME, Job’in, etc)

Blog post image

Il y a toujours ce moment au cours d’une soirée, après avoir bu 2 ou 3 verres de vin blanc de trop, où mes potes et moi, on parle de nos rêves et de ces trucs un peu « fifous » qu’on n’osera jamais réaliser. Tu vois de quoi je parle, non ? C’est quoi ton rêve à toi ? Celui qui revient sans cesse au cours de ces discussions ? Tu l’as ? Dis-le tout haut et écris le sur un morceau de papier. Ensuite, pose-toi et dis-moi pourquoi tu n’oses pas te lancer.

« J’ai commencé des études, mais je n’aime plus ce que je fais. Je suis à mi-chemin, je ne peux pas laisser tomber maintenant. »

Ok. Dans cette situation, tu as plusieurs solutions : 

1 : tu termines tes études pour obtenir un 1erdiplôme, puis tu décides de reprendre tout à zéro et tu entames les études de tes rêves que ce soit un bachelier en haute école, une formation en cours du soir ou autre… Si c’est vraiment ce qui te donne envie de te bouger, fais-le !

2 : tu as un horaire plutôt léger et flexible ? Pourquoi n’en profites-tu pas pour faire une petite formation complémentaire (même si c’est dans un tout autre domaine) ? Certaines formations se donnent une fois par semaine (même les week-ends) ou le soir et se combinent facilement avec d’autres études ou un travail à mi-temps. Renseigne-toi !

3 : tu as de bons filons ou des connaissances dans le secteur qui te branche ? Demande-leur si tu peux passer sur « le terrain » dans le cadre d’un stage d’observation (ou plus) non-rémunéré. Les études c’est bien, mais rien ne vaut l’expérience pratique et l’immersion. Tu verras tout de suite si ton job de rêve colle vraiment à tes attentes.

4 : tu en as vraiment ta claque ? Parles-en à tes proches (famille, amis, professeurs), n’hésite pas à interrompre ton parcours scolaire s’il joue sur ton bien-être moral et ne te permet pas de t’épanouir pleinement. Il n’y jamais « d’années perdues », tout est bon à prendre, dans n’importe quel domaine, à n’importe quel moment. Ce n’est qu’une étape de ta vie.

« Je travaille depuis plusieurs années dans la même entreprise et j’ai été engagée en CDIJe ne peux pas abandonner mon boulot.»

Dans ce cas de figure, pose-toi les bonnes questions :

Que te manque-t-il dans ton travail actuel pour t’épanouir pleinement ? Est-ce vraiment un problème avec ta fonction ? Ou est-ce le cadre dans lequel tu bosses tous les jours qui te ne te plaît pas ?

Es-tu bien entourée (dans ta vie personnelle) ? Avoir des amis, un petit ami ou des parents qui comprennent ce que tu ressens et qui te soutiennent peu importe ta décision te permettra de te sentir mieux et de moins craindre l’avenir… Ceci nous amène au point suivant :

Quels sont les sacrifices financiers que tu es prête à faire ? Si tu gagnes 2500€ net par mois et que tu te retrouves subitement sans emploi pour recommencer des études ou lancer ton projet en tant qu’indépendante, sache que les premiers mois seront difficiles. Tu devras compter sur des aides extérieures, voire te reposer sur elles, pendant un premier temps avant d’atteindre une rentabilité financière qui te permettra d’être, à nouveau, totalement indépendante.

« Je ne sais pas par où commencer… » 

La classique. Sache qu’il y a différentes aides qui existent et qui peuvent te conseiller et/ou t’accompagner durant toute ta réorientation professionnelle.

Où te faire conseiller ?

Tu es toujours étudiante ou tu es jeune diplômée ? Les incubateurs de start-up tels que VentureLab (Liège) ou Start Lab (Bruxelles) peuvent te venir en aide.

Tu es jeune travailleuse ? Prends rendez-vous dans une couveuse telle que Job’in ou CréaJob (ou une autre dans ta région)

Ce samedi, de nombreuses portes ouvertes auront lieu à travers la Belgique ainsi qu’une inauguration, hors du commun : la première académie de maquillage ouvre ce samedi 27 avril.

Académie Annick Cayot (Make Up Art)

Rue du Jardin Botanique

4000 Liège

Samedi 27 et Dimanche 28 avril de 10H à 17H (lien ICI)

IFAPME Liège-Huy-Waremme

Rue du Château Massart 70

4000 Liège

&

Rue de Waremme 101

4530 Villers-le-Bouillet

Samedi 27 avril de 10H à 17H (lien ICI)

IHECS / Institut des Hautes Etudes de Communication Sociales

Rue de l’étuve 58-60

1000 Bruxelles

Samedi 27 avril de 10H à 12H30 (lien ICI)

UMons, Université de Mons

Place du Parc 20

7000 Mons

Samedi 27 avril de 9H à 12H30 (lien ICI)